Un vide à Aimer !

Le 15 Mai 2014

Isabelle BLOSSE, psychologue clinicienne, prades-le-lez

« J’ai peur du vide, j’ai le vertige », « je ne peux pas me séparer de mon/ma conjoint/e, j’ai peur d’être seule ». Voilà une peur qui revient fréquemment.

Ce qui me donne envie de faire un parallèle avec la physique. De quoi sommes nous constitués ? De matière, certainement, mais en deçà ? De cellules, oui, mais en deçà ? D’atomes. Alors qu’est-ce qu’un atome ? C’est un noyau extrêmement petit, dans lequel se logent les protons (+) et les neutrons (neutre), avec autour des électrons (-). Un atome c’est principalement du vide.

Notre constitution de base c’est avant tout du vide. Alors, finalement, avoir peur du vide, n’est-ce pas au fond avoir peur de se retrouver avec soi ?

Pourtant, le vide c’est fabuleux car c’est de l’espace disponible pour créer. Nous avons donc tous un corps qui est une invitation à la création.

Pour explorer son vide sans se perdre : je vous invite à prendre une feuille (matière) blanche (vide), elle mettra en jeu votre corps. Choisissez la dimension qui vous fait plaisir, avec le grain qui vous inspire. Veillez à ce plaisir, car l’objectif n’est pas de contacter des angoisses de but en blanc ! Ainsi, le temps d’une semaine, je vous propose de prendre une demi-heure chaque jour pour habiter cet espace. Vous allez dessiner, tracer, peinturlurer, coller, utiliser des outils ou vos doigts, prendre du temps pour appréhender un vide à aimer.

Isabelle BLOSSE