Libérer ses pensées négatives, pourquoi ?

Le 21 Mai 2014

Isabelle blosse, psychologue clinicienne, prades-le-lez montpellier

 

La vie est faite de mouvements, elle oscille entre des hauts et des bas. La perte d’équilibre intervient lorsque les hauts sont démesurément hauts et les bas démesurément bas.

Aussi, je reviens à nouveau sur le thème des émotions perturbantes afin de mettre en avant leur résonance sur le plan corporel. Car en effet, vos pensées impactent votre corps et inversement.

Ce qui fait que lorsque des sentiments d’amertume, de culpabilité, d’angoisse, de vigilance sont entretenus pendant un certain temps, le cerveau produit massivement une hormone appelée cortisol. Or, le cortisol produit massivement sur le long terme tend à entraîner une certaine « toxicité », notamment pour l’hippocampe qui joue un rôle fondamental dans les processus mémoriels.

Alors oui, lorsqu’une expérience est révolue, il est essentiel de ne pas entretenir la peur, la culpabilité, le ressentiment.

Facile à dire ! Facile à faire ? Ça l’est plus ou moins en fonction de vos ressources, vos histoires de vies, vos croyances.

Ceci dit, lorsque certains souvenirs ne peuvent être digérés, lorsqu’ils ont provoqué un état de vigilance, de tristesse, de culpabilité tel qu’ils se trouvent activés chaque jour, il existe des techniques de retraitement des souvenirs, comme la TMO ou l’EMDR.

Ces techniques permettent de faire évoluer un souvenir là où il s’est arrêté en chemin. Ainsi, l’idée est en premier lieu de vous dégager et de transformer des émotions, sensations physiques, images délétères et croyances, ce qui permettra d‘appréhender votre expérience sous un angle nouveau pour construire ici et maintenant.

Isabelle BLOSSE