Essai-Erreur = en route vers l’ascension !

Essai erreur

Il paraît que le débutant a de la chance, est-ce vrai ?

En tout cas, ce qui est vrai, c’est qu’il est encourageant lorsque vous débutez une activité de vous dire que la réussite pourrait se manifester au premier essai !

Pourtant, en règle générale, lorsque vous débutez dans un domaine que ce soit la musique, la pâtisserie, ou autre vous procédez selon un processus d’essai-erreur, auquel nous donnons le nom d’apprentissage.

Quelque part nous pourrions dire, qu’une erreur a pour signification qu’un réajustement est nécessaire pour arriver au résultat voulu. Une erreur est avant tout de l’information. Elle ne vous retire rien, bien au contraire, elle vous donne des éléments supplémentaires pour atteindre votre but.

Elle fait partie du processus naturel d’apprentissage et indique que nous sommes en chemin.

Pourtant, chez de nombreuses personnes elle est amalgamée avec un autre terme appelé échec. Or, celui-ci a le don de faire remonter toute une ribambelle d’émotions telles que la colère, la honte, la tristesse, la peur voir même le dégoût. Des émotions qui remettent en question momentanément notre capacité de réussir et atteignent notre Etre.

Ainsi, ce qui pose problème ce n’est pas tant de faire des erreurs, mais de créer des jugements de valeur à partir de ces erreurs tels que  » je suis nul « ,  » je suis incapable « . Autrement dit, de s’identifier à ce que l’on estime être un échec.

Alors quelque part, le chemin de l’apprentissage pourrait ressembler à un escalier, il ne vous viendrait peut-être pas à l’idée de passer de la première marche à la dernière, si ? C’est bien plus confortable de gravir l’escalier marche par marche. Et bien les erreurs pourraient peut-être être envisagées comme des marches, non pour barrer le chemin mais qui sait, possiblement pour le faciliter ?

Isabelle BLOSSE